Les Reflets du Cinéma

Atmosphères 53 organise chaque année le festival Reflets du cinéma. Ce rendez-vous départemental annuel, organisé avec tous les exploitants de salles, le CNC, la DRAC, le Département, le Conseil régional des Pays de la Loire, des collectivités locales, ainsi que de nombreux partenaires issus des milieux associatifs, des entreprises et des médias, permet de présenter, 10 jours durant et en direction de tous les publics, un programme fourni de films, de courts métrages, d’animations et d’organiser de nombreuses rencontres avec des invités (réalisateurs, acteurs, journalistes, universitaires, etc…).

Les Reflets du Cinéma

Son objectif principal est de faire découvrir au public mayennais et au public scolaire des cinématographies étrangères au travers d’une quarantaine de longs métrages récents. Il s'agit donc d'un ensemble de films susceptibles d’être le plus possible le reflet de l’état de la cinématographie d’un pays ou d’un ensemble cinématographique choisi pour ses caractéristiques propres.

 

LES REFLETS DU CINÉMA 2020 // DU 13 AU 24 MARS 2020

L'édition 2020 est consacrée aux cinémas africains. À travers une sélection d’une cinquantaine de films, du 13 au 24 mars, partez à la découverte d'un continent tout entier, si vaste, aux cultures multiples, variées et riches.

 

http://www.laval.fr/fileadmin/Galeries_photos_et_videos/Animations_Ville/Atmospheres/LES_REFLETS_DU_CINEMA/LES_REFLETS_DU_CINEMA_BANDEAU.jpg

 

La programmation se focalisera davantage sur les cinémas d’Afrique subsaharienne, les films d’Afrique du Nord ayant déjà une nette visibilité et reconnaissance en festivals comme en salles de cinéma.  Des hauts plateaux d’Éthiopie à l’urbanisation galopante de métropoles comme Dakar ou Abidjan, des systèmes traditionnels ancestraux à une jeunesse hyper connectée qui rêve d’ailleurs, des cérémonies rituelles animistes aux boîtes de nuit de bord de plage, c'est toute une diversité des visages du continent africain qui sera représentée.

Pendant 10 jours, seront proposés, des films, des courts métrages, des animations et de nombreuses rencontres avec des invités (réalisateurs/trices, acteurs/trices, critiques de cinéma…) pour tous les publics.

 

Ouverture du festival

Le 13 mars à 20h au Cinéville de Laval avec le film inédit Le Figuier de Aalam-Qarqe-Davidian (Éthiopie, Israël). Tarifs / Sur invitation ou tarif du festival du cinéma (6-7€)


Ils seront à Laval :

> Marguerite Abouet, réalisatrice et autrice de Aya de Yopougon (Côte d'Ivoire)
> Chloé Aïcha Boro, réalisatrice du Loup d’or de Balolé (Burkina Faso)
> Boris Lojkine, réalisateur de Camille (France)
> Mireille Perrier, actrice dans Camille (France)
> Elvis Ngaïbino, réalisateur du court métrage Docta Jefferson (Centrafrique)
>Joël Karekezi, réalisateur de La Miséricorde de la Jungle (Rwanda)
> Michel K. Zongo, réalisateur de Pas d’or pour Kalsaka (Burkina Faso)
> Mamadou Dia, réalisateur du Père de Nafi (Sénégal)
> Koffi Kwahulé, dramaturge, romancier, auteur de la pièce "Les Recluses"
> Nicolas Thévenin, critique de cinéma, rédacteur en chef de la revue Répliques


Temps forts, hors films :

Un Voyage sonore au Maroc, une rencontre-dédicace avec Marguerite Abouet (autrice de Aya de Yopougon), une rencontre-lecture avec le dramaturge Koffi Kwahulé, une conférence « Rêves d’Afrique » dans les films jeune public, des ateliers d'initiation au cinéma d'animation,, des lectures par l'association Voix vagabondes, une conférence dansée, un stage de danse, des spectacles...

Expositions

Pierrot Men, photographe malgache – Du 8 février au 24 mars – Maison de quartier du Bourny. Avec l'association Ambohimad. Aux horaires d'ouverture de la maison de quartier.

Les fantômes des corniches, de Baudouin Mouanda - Du 3 au 31 mars - Bibliothèque Albert-Legendre. Aux horaires d'ouverture de la bibliothèque.

Regards sur Garango - Du 3 au 29 mars - Médiathèque de Saint-Nicolas. Avec le comité de jumelage Laval-Garango. Les mardis, jeudis et vendredi de 13h30 à 18h30 / Les mercredis et samedis de 10h à 12h et de 13h30 à 18h30.

Se débrouiller pour devenir grand, de Baudouin Mouanda - Du 13 au 24 mars - L'Avant-scène. Les mercredis, samedis et dimanches de 13h à 20h  / les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 17h à 20h.

Chiffres clés

50 longs métrages

10 salles de cinéma en Mayenne

plus de 150 rendez-vous

 

 null Atmosphères53 – Picto Facebook Festival Reflets du cinéma - 02 43 04 20 46 - contact@atmospheres53.org

 

Tout le programme ici

vendredi, mars 13, 2020

20h : Cérémonie d'ouverture : Le Figuier, de Aäläm-Wärqe Davidian

samedi, mars 14, 2020

14h : Aya de Yopougon, de Clément Oubrerie et Marguerite Abouet, suivi d'une rencontre avec la réalisatrice
16h15 : Le Ballon d'Or, de Cheik Doukouré
18h15 : Coup de coeur des bénévoles : Silas, de Hawa Essuma et Anjali Nayar
20h15 : Examen d'Etat, de Dieudo Hamadi
22h : Kinshasa Makambo, de Dieudo Hamadi 

dimanche, mars 15, 2020

18h : Adam, de Maryam Touzani
20h : Le loup d'or de Balolé, de Chloé Aicha Boro, suivi d'une rencontre avec la réalisatrice

lundi, mars 16, 2020

13h40 : Les femmes du bus 678, de Mohamed Diab, suivi d'un échange avec Nicolas Thévenin, enseignant et critique de cinéma
16h15 : Wallay, de Berni Goldblat - Ciné-bleu
18h : Double séance "Centrafrique" : 3 documentaires centrafricains présentés par Boris Lojkine et Elvis Ngaïbino
20h00 : Double séance "Centrafrique" : Camille, de Boris Lojkine suivi d'une rencontre avec le réalisateur, l'actrice Mireille Perrier et le réalisateur Elvis Ngaïbino

mardi, mars 17, 2020

13h40 : La Pirogue, de Moussa Touré, suivi d'un échange avec Nicolas Thévenin, enseignant et critique de cinéma
16h30 : I'm not a witch, de Rungano Nyoni
18h30 : Papicha, de Mounia Meddour - soirée MMI

mercredi, mars 18, 2020

14h : Rafiki, de Wanuri Kahiu
14h : Khumba, de Anthony Silverston
16h : Le Ballon d'Or, de Cheik Doukouré
18h : Abouna, de Mahamat-Saleh Haroun
20h : Carte Blanche à l'auteur Koffi Kwahulé :Touki-Bouki, de Djibril Diop Mambéty, suivi d'une rencontre avec Koffi Kwahulé

jeudi, mars 19, 2020

13h40 : Le Destin, de Youssef Chahine, suivi d'un échange avec Nicolas Thévenin, enseignant et critique de cinéma
16h30 : Les initiés, de John Trengove
18h30 : Un fils, de Mehdi M. Barsaoui
20h30 : La miséricorde de la jungle, de Joël Karekezi suivi d'une rencontre avec le réalisateur

vendredi, mars 20, 2020

13h40 : Timbuktu, de Abderrahmane Sissako, suivi d'un échange avec Nicolas Thévenin, enseignant et critique de cinéma
17h30 : Nofinofy, de Michaël Andrianaly
19h : Ady Gasy, de Lova Nantenaina
21h : Bamako, de Abderrahmane Sissako

samedi, mars 21, 2020

14h : Rafiki, de Wanuri Kahiu suivi d'une rencontre avec Alice Simbi, réfugiée kenyane
16h30 : Supa Modo, de Likarion Wainaina
18h : Focus Dakar : Atlantique et Atlantiques, de Mati Diop, suivi d'une rencontre avec Nicolas Thévenin
21h : Carte blanche à l'association Cinémas et cultures d'Afrique : Pas d'or pour Kalsaka, de Michel K. Zongo, suivi d'une rencontre avec le réalisateur

dimanche, mars 22, 2020

18h : Tu mourras à 20 ans, Amjad Abu Alala
20h30 : Focus Dakar : Aujourd'hui et Petite lumière d'Alain Gomis, suivi d'une rencontre avec Nicolas Thévenin 

lundi, mars 23, 2020

13h40 : Le procès contre Mandela et les autres, de Nicolas Champeaux
16h30 : Vivre Riche, de Joël Akafou
18h30 : Un homme qui crie, de Mahamat-Saleh Haroun
20h30 : Le père de Nafi, de Mamadou Dia suivi d'une rencontre avec le réalisateur 

mardi, mars 24, 2020

13h40 : A peine j'ouvre les yeux, de Leila Bouzid
16h30 : Duga, les charognards, de Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani
18h30 : Hyènes, de Djibril Diop Mambéty

 

Retour en haut de la page

Réalisation Stratis