La première phase d’expérimentation menée sur le secteur rue du Mans-rue Sainte-Anne et rue de Beauvais a donné lieu à une consultation auprès des riverains et des usagers. Après analyse de ces retours, la Ville a décidé de prolonger ces expérimentations en leur apportant quelques modifications.

Rue Sainte-Anne

Le sens de la circulation automobile est inversé. Les véhicules venant du quai peuvent ainsi repartir rue Victor Boissel et n’ont plus vocation à s’engager dans la rue Ambroise Paré qui n’est pas dimensionnée pour recevoir ce flux. Autre changement : la piste cyclable est désormais matérialisée à l’opposé du côté où stationnement les véhicules, ce qui est plus conforme aux attendus.

Rue du Mans

L’aménagement reste identique ; il n’a fait l’objet d’aucune contestation et a permis un apaisement sensible de la circulation, particulièrement appréciable sur un tronçon qui comprend un groupe scolaire et un site universitaire.

 

 

Rue de Beauvais

Le sens de circulation dans la rue Haute Follis (entre la rue de Bretagne et la rue de Beauvais) est inversé. De cette manière, les véhicules lourds  ne débouchent plus rue de Bretagne via la rue Haute Follis (dont le gabarit est trop modeste) et le circuit d’accès pour les personnes résidant dans la partie Est de la rue de Bretagne se trouve sensiblement réduit. D’autre part, les personnes résidant dans la partie basse de la rue de Beauvais (entre les rues Haute Follis et Saint-Martin) voient leur accès facilité.

Une nouvelle campagne d’information a été engagée ces dernières semaines auprès des riverains et des panneaux de signalisation avertissant que des modifications sont à venir ont été apposés aux entrées de rues.

Si cette seconde phase d’expérimentation donne satisfaction, la mise en œuvre définitive de ces aménagements sera réalisée. Les parcours cyclables pourront alors être prolongés vers de nouvelles directions, aujourd’hui en phase d’études, afin de prendre toute leur pertinence.

Rappelons qu’en matière de mobilités, la Ville poursuit deux objectifs majeurs : la nécessité de réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre et la cohérence territoriale avec les autres communes de l’Agglo.