Les Bains-douches municipaux

A l'issue d'un chantier de restauration exemplaire, les bains douches municipaux, fleuron de l'architecture Art Déco, ont rouvert leurs portes au public. C'est aujourd'hui un lieu dédié aux rencontres culturelles et artistiques.

 

Le vendredi 8 septembre 2017, la réouverture des bains-douches, joyau de l’architecture Art Déco, a marqué l’aboutissement d’un chantier de restauration de plus d’un an, auquel beaucoup, entreprises locales et particuliers, ont participé.

La restauration des bains-douches a suscité un réel engouement ! Face au coût important des travaux, nombreux furent les partenaires à vouloir s’impliquer pour rendre justice à ce patrimoine singulier. La fondation du patrimoine, le club des mécènes et l’association patrimoine 53 ont réussies à apporter près de 80 000 euros, issus de dons importants ou modestes d’entreprises et particuliers. Le Crédit Agricole a également contribué à hauteur de 20 000 euros pour faciliter l’ouverture du site et la remise en place du vitrail. Plus original, un mécénat de l’entreprise Celise a permis d’installer pendant toute la durée du chantier, une grande bâche destinée à valoriser l’opération. Ces aides importantes sont venues abonder un budget d’opération pour lequel les partenaires publics ont su et voulu répondre présent.

Désormais lieu à vocation culturelle, le bâtiment construit à partir de 1925 et orné de superbes mosaïques réalisées par l’atelier d’Isidore Odorico ouvrira régulièrement ses portes au public à l'occasion d'expositions temporaires ou de manifestations culturelles. 

90 ans d’histoire

Eugène Jamin, maire de la ville, inaugure les bains-douches en janvier 1927 et propose ainsi non seulement un équipement essentiel pour les populations les plus nécessiteuses, mais surtout promeut la propreté pour tous. L’intérieur du bâtiment est recouvert d’un décor de mosaïque qui donne aux lieux un aspect précieux. Ce travail d’Isidore Odorico est complété par la pose d’un vitrail, oeuvre d’Auguste Alleaume.
Les années passant, les bains-douches offrent de nouveaux services, subissent de lourds travaux, changent de propriétaires… mais se font de moins en moins une nécessité. La fréquentation baisse jusqu’à devenir anecdotique. Fermés au public en 2003 et souffrant d’infiltration, les bains-douches lavallois vont connaître une lente dégradation. Oublié de tous, c’est la reconnaissance de l’oeuvre d’Isidore Odorico fils à Rennes et Angers, et l’attention portée au patrimoine des bords de rivière, qui vont conduire sa restauration.
Le 9 septembre, ils rouvrent ses portes aux visiteurs qui pourront admirer le travail qui a été fait pour lui redonner son exacte apparence, telle qu’en 1927. Comme si le temps n’avait pas eu de prise...

ALBUM PHOTOS / Les bains-douches

VIDÉO / Pose du vitrail, réplique de l'oeuvre d’Auguste Alleaume

Retour en haut de la page

Réalisation Stratis