Les Bains-Douches

Les bains-douches ont une valeur patrimoniale importante. C’est un des seuls bâtiments de style art déco à Laval avec de magnifiques mosaïques de l’artiste Isidore Odorico. Situés en face des bateaux-lavoirs, les bains ont accueilli des milliers de Lavallois entre 1926 et les années 80.

 

 

Un bâtiment unique à Laval

En 1923, par souci d'hygiène publique, le maire de Laval, Eugène Jamin, fait voter par le conseil municipal la création des bains-douches. Un jeune architecte lavallois, Léon Guinebretière, est chargé des travaux. Le peintre-verrier Auguste Alleaume fournit le grand vitrail artistique placé au-dessus de la caisse centrale (aujourd'hui disparu). Le célèbre mosaïste d'origine italienne Isidore Odorico signe quant à lui la décoration du carrelage. Des motifs géométriques bleus, jaunes et verts, inspirés de l'oeuvre de Gustave Klimt. Très vite, les bains-douches connaissent un grand succès auprès de la population lavalloise. Les tarifs sont attractifs, la gratuité est même accordée aux femmes indigentes. La généralisation des salles de bains dans les années 1980 faisant baisser la fréquentation, l'activité s'éteint progressivement (une douzaine de clients en 1998). Les bains-douches ferment définitivement en 2003.

Une nouvelle vie pour les bains-douches

Le 6 septembre 2016, la première réunion de lancement d'un chantier, attendu de tous, s'est déroulé sur le site des anciens bains douches municipaux. Sous la conduite de la Ville, de l'architecte d'opération Séverine Jeanneau (Société Architrav) et sous couvert scientifique et technique de Julie Guttierez et Antoine Lataste (DRAC Pays de la Loire), les premiers calepinages (analyse des pierres à changer ou à conserver) des façades proposés par l'entreprise lavalloise Grevet ont été validés et un état des ferronneries a pu être réalisé. Ce chantier, d'un coût en première phase de 287.000 euros, est prévu à la livraison en juin 2017, délai particulièrement court qui nécessite la vigilance de toutes les entreprises concernées.

Cette opération exemplaire mobilise, par ailleurs, un nombre important de partenaires financiers qui ont souhaité accompagner une démarche visant à rendre au public ce dernier témoignage des bains publics à Laval. Ainsi aux côtés de la Ville, du Conseil Départemental et du Conseil Régional, se sont investis, à titre tout à fait exceptionnel, des mécènes privés à l'appel de la Fondation du Patrimoine et des Amis du Patrimoine 53. L'entreprise Celyse (bâches monumentales) a souhaité également agir au travers d'une aide en nature qui permet d'assurer la visibilité du chantier sur l'espace public.

Une part de mécénat

Pour financer les travaux, la Ville a décidé de faire appel au mécénat et la Fondation du patrimoine prend part au projet.
Une vingtaine de mécènes se sont déjà fait connaître.

 

 

Retour en haut de la page

Réalisation Stratis