Centre horticole municipal

Créé en 1991, au sein du Service des Espaces Verts, le Centre Horticole Municipal fait la fierté de la Ville de Laval.
Il est à la fois, un outil efficace de production florale, à la pointe du progrès technique avec ses dispositifs informatisés, et un important lieu de stockage de plantes servant aux décors, d'arbustes et d'arbres pour les plantations dans les quartiers.

 

 

Son rôle

Le centre horticole municipal assure la production végétale, entretient et améliore les équipements "verts" de notre cité. Une fonction assurée grâce à sa structure rationnelle performante à la pointe de la technologie.

Munis d'ateliers adaptés aux travaux de création les plus divers, le Centre Horticole assure également, et notamment, la maintenance du mobilier urbain.

C'est ainsi que du bois Gamats aux cours d'écoles, en passant par l'aménagement des quartiers et l'entretien des terrains de sports ou des jardins publics, chacun peut admirer le formidable travail réalisé par les agents municipaux qui, au quotidien, agissent pour embellir notre Ville et contribuent ainsi à faire de Laval un endroit où il fait bon vivre.

Élément vital pour l'embellissement et la qualité de notre environnement, le Centre Horticole Municipal s'inscrit sur une superficie de 3.5 ha à proximité de Grenoux.

Produire du végétal

C'est la fonction première du Centre Horticole.
Le personnel le réalise grâce à 1025 m² de serres et 1200m² de tunnels.
Dans chaque serre en verre se développe une culture spécifique :

  • les semis et boutures,
  • les plantes saisonnières en pots ou en containers,
  • les pieds mères,
  • les plantes décors.

Dans les tunnels en plastique sont cultivées les plantes bisannuelles et celles qui ont besoin d'un climat tempéré.
Mais aussi un espace de stockage extérieur pour les arbres et arbustes, pour les fleurs coupées, les chrysanthèmes et autres cultures les plus diverses.

Quelques chiffres :
  • 185 000 plantes produites
  • 1 300 bouquets
  • 800 heures de décors

Maintenir la qualité des équipements

L'atelier menuiserie

Celui-ci monte les jeux qui seront mis en place conformément aux normes européennes. Il fabrique et installe différents abris et clôtures en bois. Il effectue le suivi du mobilier urbain (corbeilles et bancs) en collaboration avec l'atelier serrurerie et l'atelier peinture du centre technique municipal pour les lasures et laques.

L'atelier serrurerie

De nombreuses fabrications y sont effectuées : portails, rampes, tables de pique-nique, portiques et clôtures de différents types. Cet atelier participe à la maintenance d'outils variés tel que les bennes ou le broyeur de branches.

L'atelier mécanique

Avec ses 140 moteurs, de la débrouissailleuse au tracteur avec plateau de tonte en passant par la tronçonneuse, la tondeuse tractée et à coussin d'air...

Une équipe mobile polyvalente y est rattachée capable de s'adapter à divers travaux d'espaces paysagers, de la maçonnerie, à l'arrosage automatique, ainsi que la création d'allées et bien sûr de plantations diverses. A celle-ci s'ajoute la logistique transport qui établit la liaison entre nos secteurs des déchets.

Le patrimoine des espaces verts

  • 53 ha de pelouses en espaces verts, 35 ha en sports
  • 26 ha de massifs d'arbustes
  • 1.6 ha de rosiers (environ 25 000 rosiers)
  • 5 000 m² de massifs de fleurs
  • 40 ha de surfaces minérales
  • 55 ha d'espaces naturels aménagés
  • 20 km de haies horticoles ou bocagères
  • 12 ha de cimetière
  • 25 ha de forêt (bois Gamats)
  • 21 écoles dont 12 groupes scolaires
  • 10 000 arbres
  • 750 bancs et 450 corbeilles de propreté
  • 90 aires de jeux
  • 3 cimetières avec 4 Ha d'espaces verts
  • mobilier urbain : 720 bancs
  • 3 cimetières pour une totalité de 12 Ha dont 4 Ha d'espaces verts
  • 750 bancs
Aujourd'hui, notre cité est classée 3 fleurs au concours des villes fleuries.

L'embellissement de la ville passe bien sûr tout d'abord par les services municipaux, mais c'est aussi l'affaire de tous, en respectant les installations et en participant à l'ambiance florale de nos quartiers en décorant jardins, façades et balcons. Et puis, quand vous rencontrez un jardinier, n'hésitez pas à lui demander un conseil, il se fera un plaisir de vous répondre.

Des moyens techniques de pointe

Des serres avec des systèmes performants
Conçues pour optimiser la production, ces serres mettent en oeuvre cinq types de dispositifs :
Isolation thermique(par des doubles vitrages en pignon).
Isolation lumineuse (par des écrans modulables qui permettent de donner plus ou moins d'ombre ou de lumière).
Aération (par des ouvrages à crémaillères permettant des ouvertures variées).
Arrosages divers : aspersions aériennes, subirrigation au sol ou sur la tablette (technique d'arrosage indirect à la base du pot), goutte à goutte, brumisation (gouttelettes de brouillard artificiel).
Chauffage mixte : basse température (par des canalisations dans le sol ou des tubes incorporés aux tablettes) haute température (par des tubes aériens pour un chauffage d'ambiance).

Une station météo

Elle mesure :

  • La température de l'air.
  • L'hygrométrie (mesure de l'humidité).
  • L'ensoleillement.
  • La vitesse et la direction du vent.

Une chaufferie

Avec deux chaudières à gaz et leur récupérateur de chaleur.

Et surtout, un ordinateur central.

En fonction des consignes qui lui sont adressées par le personnel, l'ordinateur gère les températures des différentes serres, l'irrigation et la fertilisation, l'éclairement, l'aération, la chaufferie.
Il édite un relevé de différentes mesures qui permet ensuite aux personnels d'optimiser la production. Il prévient des anomalies de fonctionnement, signale leur localisation et offre certaines possibilités de réglage ou de modification à distance (par minitel).
Un outil précieux donc, qui fait du Centre Horticole Municipal un équipement de référence.

Retour en haut de la page

Réalisation Stratis