Jardin de la Perrine

Jardin botanique, espaces de jeux pour enfants, animaux et bassins, toute l'année venez admirer la diversité des parterres composés par les jardiniers de la ville de Laval au fil des saisons.

 
Le Jardin de la Perrine, le lieu idéal pour une promenade en famille !

Jardin botanique, espaces de jeux pour enfants, animaux et bassins, toute l'année venez admirer la diversité des parterres composés par les jardiniers de la ville de Laval au fil des saisons.
Vous y trouverez une grande diversité d'essences d'arbres (gingko, cèdre, séquoïa, magnolia, chêne vert, ...) et une magnifique roseraie.

Le Jardin de la Perrine rend hommage aux Lavallois célèbres, par l'intermédiaire de monuments et de musées (Espace Alain Gerbault, lanterne d'Ambroise Paré, tombe d'Henri Rousseau), et offre un beau panorama sur la ville de Laval.

Sans oublier, pour les enfants, l'aire de jeu l'Ile aux enfants !

 

Si le jardin de la Perrine m'était conté...

La terre de la Perrine est citée dès 1293 à l'occasion de sa cession à Geoffroy de Parné, contre remise d'éperons dorés à chaque Pentecôte au seigneur de la ville.
A partir du XVIIIème siècle, celle-ci passe à la famille de Vauguyon, qui y construit en 1756 une folie (résidence de plaisance entourée de bois).
En 1885, l'ensemble des terres, perdu au jeu, par son propriétaire, est acheté par la ville qui y implante outre le musée des beaux-arts, un jardin botanique.
Le parc est alors caractéristique du style éclectique propre au XIXème siècle. De la tradition des jardins réguliers " à la française", on retient le mail planté de tilleuls destiné à la parade sociale et la roseraie créée en 1920. Du jardin anglais, on conserve la disposition naturelle des conifères de collection. Comme souvent en France, la promenade s'organise autour d'une ellipse amenant à l'arbre le plus rare (le Ginkgo) et à de vastes pelouses. Des lieux en retrait accueillent aujourd'hui l'espace consacré au navigateur Alain GERBAULT et la tombe d'Henri ROUSSEAU, dit "le Douanier".

Les points remarquables

Il est composé de différents éléments qui, tous ensemble, font la beauté et la sérénité de ce jardin :

 

- La Roseraie : elle fut créée en 1920 par M. Jules DENIER, elle est le symbole de l'héritage du jardin à la française. Une centaine de variétés de rosiers y sont plantés.

- L'Espace Alain Gerbault : un lieu d'exposition permanente retraçant la vie du navigateur, inauguré en 1994.

- L'Orangerie : elle a été transformée en salle d'exposition. Ce bâtiment abritait, jadis, une collection de cactées et servait d'abri, l'hiver, pour des plantes d'orangerie.

- Le tombeau Rousseau : ce monument funéraire fut remis par le comité des amis d'Henri Rousseau, le 12 octobre 1947.

- Le Bassin : il existe depuis l'origine du jardin. Il a été réhabilité en 1993. Il est orné d'une sculpture : l'île, œuvre d'un artiste lavallois, Robert LERIVRAIN.
- Le Hené vert (Quercus ilex) : originaire des régions méditerranéennes, il était de bon ton d'en planter au début du siècle dans les parcs et jardins.

- Les Camélias : ils ont été plantés il y a une trentaine d'années, une vingtaine de variétés sont représentées, notamment, "Duchesse de Caze" et "Paolinia guichardinii".

- L'allée des Tilleuls : lieu de représentation de prestige, révélateur du début du siècle, cette allée est plantée de tilleuls (Tilia platyphyllos) âgées de 120 à 130 ans.
- L'arbre aux écus (Ginkgo biloba) : seul arbre dont l'écorce résiste au feu nucléaire, son origine remonte à plusieurs millions d'années.
- Les cèdres : 2 variétés sont présentes dans le jardin : le cèdre de l'Atlas (cedrus atlantica) et le cèdre du Liban (Cedrus libanii).

- Le Séquoïa géant (Sequoiadendron giganteum) : d'une longévité de plus de 3000 ans, ces arbres sont caractéristiques des parcs et jardins du XIX ème siècle.
- Les plantes vivaces : au sens horticole, les plantes vivaces se définissent comme des végétaux herbacés capables de refleurir chaque année

- La mare aux canards : à l'origine, ce bassin servait de réserve d'eau pour l'arrosage. Maintenant, les canards qui le fréquent, font la joie des enfants.


- Les animaux : des espaces privilégiés pour les enfants, avec des animaux répartis en 3 sites : l'enclos pour les biquettes, la volière pour les oiseaux exotiques et la volière pour les pigeons

- L'espaces de jeux : cet espace a fait l'objet d'un réaménagement. Il s'appelle l'archipel aux enfants.

- La glacière : remplie de neige et de glace au cours de l'hiver, elle servait, l'été, de chambre froide pour la conservation de denrées périssables nécessaires à la vie quotidienne du Château.

 

Le panorama

Situé sur un éperon rocheux, le jardin domine la vallée de la Mayenne. L'imposant donjon du Vieux Château sert de 1er plan au paysage que l'on découvre à l'extrémité nord de la roseraie.

Horaires

PÉRIODESDU LUNDI AU SAMEDIDIMANCHE &
JOURS FÉRIÉS
JANVIER-FÉVRIER8h-17h309h-17h30
MARS8h-18h309h-18h30
AVRIL-MAI-JUIN(15/06)8h-19h309h-19h30
JUIN(16/06)-JUILLET-AOÛT(15/08)8h-19h309h-20h30
AOÛT(16/08)-SEPTEMBRE8h-19h309h-19h30
OCTOBRE8h-18h309h-18h30
NOVEMBRE-DÉCEMBRE8h-17h309h-17h30

 

 

 

Retour en haut de la page

Réalisation Stratis