Morgan Reitz présente l’ordinateur comme son principal outil de travail. Musicien, vidéaste, infographiste, le Nantais explore les arcanes du process numérique.

Un peu comme d’autres interprètent une pellicule lors du tirage, il intervient sur le négatif numérique, c’est-à-dire « l’ensemble des données collectées par un appareil photo ». Sans aucune retouche, en jouant uniquement sur l’étalonnage et la colorimétrie, il crée des images entre photographie, image de synthèse et peinture.

 

En lien avec le livre La Baie des cendres de Stéphane Bouquet et Morgan Reitz, collection Photo-Graphie, WARM, 2017.

• livres, disques WARM et autres surprises sur place •