Aujourd'hui, pour faire face à cette période d'urgence sanitaire, la Ville propose aux familles les plus démunies une nouvelle aide, spécifique à la restauration scolaire. Cette aide s'inscrit dans le dispositif global de l'aide aux familles et des interventions du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale).

LA VILLE RENFORCE SES AIDES À LA RESTAURATION DES ENFANTS

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, une nouvelle aide est proposée aux familles pour atténuer les dépenses supplémentaires engendrées par l'absence de restauration scolaire le midi.

Cette aide spécifique apportée par la Ville porte sur la restauration scolaire pour les écoles primaires (de la maternelle au CM2).

Une somme forfaitaire sera versée sur le compte famille* calculée en fonction :

>> du nombre d'enfants consommateurs de la restauration scolaires

>> du quotient familial (1 ou 2 uniquement)

>> sur la base de 28 jours scolaires impactés par la crise sanitaire (du 16 mars au 7 mai).

Ce sont 40% des familles consommatrices de la restauration scolaire qui sont concernées par cette aide (1251 sur 3055 familles)

CONCRÈTEMENT :

pour le quotient familial 1 (0 à 517) : aide de 3€ versé par repas non pris 
soit 28 x 3 = 84€ par enfant

pour le quotient familial 2 (517 à 649) : aide de 2,50€ versé par repas non pris
soit 28 x 2,50 = 70€ par enfant

Ce dispositif d'aide pourra se poursuivre suivant les conditions de reprise de l'activité scolaire.

*Le compte famille que l'on trouve sur "Monlaval.fr" est un portail qui offre une porte d'entrée à différents services et ressources : compte pour régler la cantine, le temps périscolaire, gérer le planning du TAP etc.

LES AIDES COURANTES DU CCAS

Dans le cadre de ses missions, le CCAS de la Ville de Laval apporte son soutien aux Lavallois aux faibles ressources à travers différents dispositifs. En ce qui concerne l'aide alimentaire, 2 possibilités s'offrent aux familles en fonction de critères, notamment le "reste à vivre" :

L'Épicerie sociale : vente de produits alimentaires et d'hygiène à un tarif correspondant à 10 % du tarif réel. En 2019, le CCAS a distribué l'équivalent de 44 tonnes de denrées pour un montant de 108 000 € par an.

L'aide financière dédiée à l'alimentation délivrée en urgence ou de façon plus pérenne : remise en espèce ou par le biais de CAP (Chèque Accompagnement Personnalisé). Cette aide financière différée et ponctuelle permet de contribuer au rééquilibrage d’un budget fragilisé par un imprévu. Elle n'a pas vocation à compenser une insuffisance permanente de ressources. Ces chèques ont une valeur nominale et servent à des achats alimentaires ou d'hygiène dans les commerces.

Des colis alimentaires peuvent également être remis lorsqu'une situation de grande urgence se présente.

 

LES AIDES DE LA CAF, SPÉCIFIQUES À LA GESTION DE LA CRISE

La Caisse d'Allocation Familiales est également un acteur de l'aide sociale sur le territoire, et notamment de l'aide aux familles.

Elle décline en local une politique nationale, qui a pris des mesures spécifiques dans le cadre de la gestion de la crise, en travaillant en étroite collaboration avec le CCAS.
 

► L'aide exceptionnelle de solidarité prévue au niveau national est versée à partir du 15 mai en une seule fois, pour les ménages avec enfants, bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’APL. Pour les ménages sans enfants, il faut être bénéficiaire du RSA ou de l’ASS. Cette aide est versée directement sur le compte bancaire de l'allocataire.

Aide de secours d’urgence (propre à la CAF de la Mayenne) pour les besoins alimentaires des allocataires avec enfants, variant de 150 à 500 €. Cette aide est versée directement sur le compte bancaire de l'allocataire.

 

LES AIDES DU SECTEUR ASSOCIATIF

Les acteurs associatifs locaux se mobilisent également sous différentes formes, notamment sur l'aide alimentaire.

On peut ainsi citer les Restos du Cœur, le Secours Populaire, l'association Saint-Vincent-de-Paul, KFD53 et la Croix-Rouge.

 

LES AIDES DU DÉPARTEMENT

Chef de file en matière d'aide et d'action sociale dans les collectivités, le Département a également mis à l'étude un plan d'accompagnement pour les personnes en difficulté.

Pour le mettre en œuvre, il peut notamment s'appuyer sur les relais des Centres Départementaux d'Action Sociale sur les territoires. Les modalités d'une aide spécifique liée à la crise est actuellement en cours de définition, associant à la réflexion les partenaires du CCAS.